Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que moins?
Why is there something rather than less?

Soustraire est un travail de recherche en design sur les pratiques soustractives appliquées à la matière, aux fonctions et aux besoins.
De la matérialisation d’un objet au mode de vie d’un individu, il s’agit d’expérimenter des soustractions (ou mises à nu) pour révéler les potentiels du moins, pour reconnaitre que la soustraction autant que l’ajout permet de dessiner et de développer des réponses.
Ce travail ne propose pas un retour en arrière mais cherche à mettre en doute un quotidien qui se sature inlassablement d’objets et de matière et provoque l’épuisement. Puisque dans un futur proche il faudra faire avec moins, demandons-nous comment soustraire.

«J’avais trois morceaux de pierre calcaire sur mon bureau, mais je fus épouvanté de m’apercevoir qu’ils demandaient à être époussetés chaque jour. Écœuré, je les jetais par la fenêtre.»

Henry David Thoreau, Walden ou la vie dans les bois

.

Via the Soustraire subject (litterally : to subtract, to remove, to take or get [sb] off [sth],), I endeavour to analyse the various simplification processes or subtractive actions that can be used in design: the subtractive techniques or processes for producing forms, the removal of material, functions, objects, needs and so on.
I consider the methods developed as ways of dealing with various issues such as a limitation of resources, the degradation, displacement or ‘dislocation’ of objects, the simplification of daily life.
How can design erase, remove or discard elements instead of adding and complementing as it normally does?

“I had three pieces of limestone on my desk, but I was terrified to find that they required to be dusted daily and threw them out the window in disgust.”

Henri David Thoreau, Walden

SOUSTRAIRE, une pénurie.

01.07.18-21.10.18
CID du Grand-Hornu

SOUSTRAIRE, la preuve par 1/3.

01.06.18-03.06.18
biennale 1.618, Paris

SOUSTRAIRE, les objets disparaissent.

09.03.17-09.04.17
biennale internationale design Saint-Etienne

Recevoir les actualités de Soustraire et de Mathilde Pellé :