Maison Soustraire s’appuie sur l’hypothèse d’une réalité toute proche dans laquelle la baisse des moyens matériels transformera nos environnements domestiques et les objets qui les composent. Cette possibilité nous pousse à questionner les restes et les traces que produiraient des modes de vies actuels.

Un projet de recherche.

Maison Soustraire est un projet expérimental porté par Mathilde Pellé. La designer collabore depuis fin 2019 au Deep Design Lab du Pôle Recherche de la Cité du Design, à Saint-Étienne. Du 18 octobre au 13 décembre 2020, elle vivra dans un appartement sur le territoire de Saint-Etienne. Pendant 8 semaines, la matière de objets présents dans son lieu de vie sera amenée à être soustraite progressivement, ce qui entraînera une reconfiguration continue de l’espace, des objets eux-même et des usages. La designer mettra elle-même en œuvre les soustractions ; un atelier sera installé sur place et elle pourra aussise tourner vers des entreprises ou des artisans stéphanois spécialisés. L’arbitrage des soustractions − quels objets sont diminués, quel degré de soustraction est appliqué− sera dirigé par des citoyens qui auront la possibilité de soumettre leurs choix sur ce site internet dédié à l’expérimentation. Face à la liste des objets présents dans l’environnement domestique (120 au total), il leur faudra répondre à deux questions : − De quel objet l’habitante peut se passer? − Chez vous, de quoi avez vous le plus besoin? En cherchant les limites matérielles des objets, des usages, elle testera les formes successives de fonctionnalité de son habitat.

Un dispositif expérimental ouvert.

La maison investie est un laboratoire pluridisciplinaire, qui produira des objets ainsi que de la matière théorique et documentaire. En précipitant la ruine d’un habitat et en agissant de façon liée sur la matière, les formes et les usages, l’expérimentation cherche à mettre en évidence les ruissellements qui existent entre les objets, l’habitat et nos ressources. Des actions et études spécifiques viendront compléter l’approche de la designer et former une analyse complète de l’expérimentation. Une restitution de l’expérimentation sera proposée au public de la Biennale Internationale Design Saint-Étienne 2021.