SOUSTRAIRE – RECHERCHE
Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que moins?

Soustraire est un travail de recherche en design sur les pratiques soustractives appliquées à la matière, aux objets et aux usages. De la matérialisation d’un objet au mode de vie d’un individu, il s’agit d’expérimenter des soustractions (ou mises à nu) pour révéler les potentiels du moins et reconnaitre que la soustraction comme l’ajout permet de dessiner et de développer des réponses. Ce travail ne propose pas un retour en arrière mais cherche à questionner des modes de vie dominants qui se saturent inlassablement d’objets et de matière et provoquent l’épuisement.

«J’avais trois morceaux de pierre calcaire sur mon bureau, mais je fus épouvanté de m’apercevoir qu’ils demandaient à être époussetés chaque jour. Écœuré, je les jetais par la fenêtre.»

Henry David Thoreau, Walden ou la vie dans les bois
EXPOSITIONS  :
– 1.07-21.10 2018, CID du Grand-Hornu, Belgique – exposition «Halte à la croissance», projet expérimental Soustraire / une pénurie.
– 31.05-03.06 2018, Carreau du Temple, Paris – «Pure waste», exposition collective – commissariat COAL.

– 9.03-9.04 2017, Biennale Internationale Design, Saint-Étienne – projet expérimental Soustraire / les objets disparaissent.

CONFÉRENCES & WORKSHOPS :
– 13.02 2020, Master Design de la Transition, EESAB de Brest – cycle The Anthropocene Grid, conférence Soustraire.
– 22.02 2019, Paris Design Summit – présentation Soustraire, de la matière aux besoins.
– 15-18.01 2019, workshop à l’ENSA Limoges, étudiants en design – workshop Restituer le temps du workshop Soustraire.
– 17.11 2018, Forum Design de Paris – présentation Soustraire, de la matière aux besoins.
– 16 & 19.10 2018, CID au Grand-Hornu, Belgique, étudiants en design – workshop Créer en pénurie.
– 21.10 2018 CID au Grand-Hornu, Belgique – table ronde Équiper la décroissance. avec Paul Ariès, Lieven de Cauter, Pierre Echard, Mathilde Pellé et Laurent De Sutter.

DISTINCTION :
– 2018, finaliste Audi Talents – projet Soustraire, d’aplomb.